Une parole pour toi

La condition ultime pour que Dieu nous exauce (Past. Ntalagana Safari Jean-Claude)-Dim. 2.12.2018

Rédigé le 03/12/2018
Admin Salut


2 Chroniques 7 : 13 - 14 (Quand je fermerai le ciel et qu'il n'y aura point de pluie, quand j'ordonnerai aux sauterelles de consumer le pays, quand j'enverrai la peste parmi mon peuple; si mon peuple sur qui est invoqué mon nom s'humilie, prie, et cherche ma face, et s'il se détourne de ses mauvaises voies, -je l'exaucerai des cieux, je lui pardonnerai son péché, et je guérirai son pays.)

Il y a plusieurs conditions préalables, qui constituent des maillons pour que Dieu nous exauce : 

- Être enfant de Dieu  "Si mon peuple ..." 

Nous devenons enfants de Dieu, peuple de Dieu, par la repentance ; lorsque nous donnons nos vies  au Seigneur Jésus-Christ.

- S'humilier 

C'est reconnaître sa bassesse, sa petitesse ; reconnaître son péché et le confesser ; reconnaître que nous ne pouvons rien de nous-mêmes et que nous avons absolument besoin de Dieu.

- Prier 

Nous devons au préalable nous donner à Jésus. 

Prier sans avoir donné sa vie à Jésus n'est que religiosité. 

- Chercher la face de Dieu 

Chercher la face de Dieu se fait dans le retrait, dans le secret, dans le jeûne et la prière, en se passant de son propre confort, en soupirant après Dieu. 

Il y a une condition ultime. C'est la plus difficile pour tout chrétien, quel que soit son positionnement (Pasteur, ancien, diacre etc...): 

- Se détourner de ses mauvaises voies 

Nous pouvons avoir donné nos vies à Christ, nous humilier, prier, chercher la face de Dieu, mais souvent, c'est par intermittence que nous nous détournons des bonnes voies. 

Nous revenons souvent à ce que nous avions vomi. 

La condition ultime pour que Dieu nous exauce est de nous détourner des mauvaises voies. 

C'est le dernier maillon pour que Dieu nous exauce, car lorsque nous retournons aux mauvaises choses, même si nous crions, Dieu ne nous exauce plus. 

C'est par l'église que le pays connaîtra la sagesse infiniment variée de Dieu. Aucun pays ne se développe si le peuple n'abandonne pas ses mauvaises voies. 

Se détourner des mauvaises voies est d'abord une affaire de coeur. 

L'impact du christianisme est faible lorsque les chrétiens ne se sont pas réellement détournés des mauvaises voies.

Jésus-Christ vient pour nous changer. Les choses anciennes sont censées passer, et toutes choses doivent devenir nouvelles. 

1. Quelles sont les mauvaises voies dont nous devons nous détourner ? 

Elles se résument par "le péché". Ce sont : 

- Les voies de l'idolâtrie :  

L'occultisme,  la sorcellerie, les mauvaises coutumes, le syncrétisme (système philosophique ou religieux qui tend à faire fusionner plusieurs doctrines différentes), le culte de la personnalité, l'animisme, la superstition... 

- Les voies des oeuvres de la chair : 

L'adultère, l'impudicité, la dissolution (dépravation de mœurs, débauche), l'inceste, l'homosexualité, les inimitiés, les querelles, la jalousie, les divisions, les envies, les convoitises, les meurtres, les rancunes, l'ivrognerie, le gaspillage du temps, la paresse, la médiocrité, les excès de table...

- Les choses semblables :

Le mensonge, la calomnie, la médisance, les méchancetés, les vols, les enrichissements illicites, les détournements, les fanfaronnades, l'orgueil, le divorce, la recherche des intérêts personnels, la corruption, les jouissances illicites, les dépenses incontrôlées...

2. Pourquoi les hommes ne se détournent pas des mauvaises voies ? 

- Par manque de révélation de Jésus-Christ ;

- Par manque de révélation de l'éternité ;

- Par manque de révélation de la proximité et de la fidélité de Dieu ;

- Par manque d'amour pour Dieu et pour le prochain ; 

- Par insouciance de l'avenir du pays ; 

- Par ignorance ou indifférence vis-à-vis du jugement dernier ;

Apocalypse 22 : 11 - 13 (Que celui qui est injuste soit encore injuste, que celui qui est souillé se souille encore; et que le juste pratique encore la justice, et que celui qui est saint se sanctifie encore.

Voici, je viens bientôt, et ma rétribution est avec moi, pour rendre à chacun selon ce qu’est son œuvre.

Je suis l’alpha et l’oméga, le premier et le dernier, le commencement et la fin.)

3. Les conséquences de demeurer dans les mauvaises voies :

- La perdition, la mort 

(Romains 6 : 23: Car le salaire du péché, c'est la mort; mais le don gratuit de Dieu, c'est la vie éternelle en Jésus Christ notre Seigneur.)

- Le manque de paix 

(Esaïe 48: 22: Il n'y a point de paix pour les méchants, dit l'Éternel.)

- Le sacrifice de la progéniture 

(Psaumes 37 : 25: J'ai été jeune, j'ai vieilli; Et je n'ai point vu le juste abandonné, Ni sa postérité mendiant son pain.)

- Nous devenons acteurs de la souffrance des générations futures ; nous devenons des repères négatifs ; 

- Etc. 

Les conséquences sont légion.

(Deuteronome 28 : 16 - 68: Tu seras maudit dans la ville, et tu seras maudit dans les champs. Ta corbeille et ta huche seront maudites. Le fruit de tes entrailles, le fruit de ton sol, les portées de ton gros et de ton menu bétail, toutes ces choses seront maudites.)

4. Comment se détourner des mauvaises voies : 

- Prendre conscience des mauvaises voies ;

- Prendre la résolution ferme de s’en détourner ; 

- Se repentir ;

- Se plonger dans la parole de Dieu et la vie de prière ;

- Se séparer des mauvaises compagnies ; 

- Cultiver les bonnes pratiques bibliques. 

Romains 12 : 1 - 3 (Je vous exhorte donc, frères, par les compassions de Dieu, à offrir vos corps comme un sacrifice vivant, saint, agréable à Dieu, ce qui sera de votre part un culte raisonnable.

Ne vous conformez pas au siècle présent, mais soyez transformés par le renouvellement de l'intelligence, afin que vous discerniez quelle est la volonté de Dieu, ce qui est bon, agréable et parfait...)

Christ a fait sa part à la croix et nous a donné son Esprit. Notre part est de nous détourner des mauvaises voies.